Statistiques, clientèle et constat: Nombre de personnes handicapées au Québec et dans la MRC de Coaticook

Nombre de personnes handicapées au Québec et dans la MRC de Coaticook

 

Statistiques

En 2006, le Québec comptait plus de 750 000 personnes handicapées, soit 10 % de la population totale. Cette statistique est tirée de la Politique gouvernementale pour accroître la participation sociale des personnes handicapées (juin 2009), source l’Office des personnes handicapées du Québec .

  • un canadien sur huit vit avec une incapacité physique ou cognitive,
  • notre population vieillit et cette proportion ne cesse d’augmenter.

Les personnes handicapées soulignent l’importance de leur famille dans leur vie. L’aide pour les activités quotidiennes provient le plus souvent des membres de leur famille qui vivent avec eux (63 %), de ceux qui ne vivent pas avec eux, de leurs amis ou voisins et à 22 % d’organismes ou d’agences. Plus les personnes handicapées vieillissent et plus l’aide provient de la famille extérieure. Le rôle de la famille prend de plus en plus d’importance à mesure que la gravité des incapacités augmente. 70 % des gens qui souffrent d’un handicap sévère se font aider par leur famille. En 2001, un peu plus de 771 000 personnes handicapées ne recevaient pas l’aide dont ils avaient besoin.
Au Québec, la moitié de la population adulte vivant avec une incapacité a besoin d’aide pour ses activités quotidiennes. Les besoins non comblés sont particulièrement importants chez les personnes de 15 à 64 ans et surviennent plus souvent au sein des ménages pauvres ou très pauvres.

Au Québec, par contre, 56 % des personnes handicapées sont inactives. De celles qui sont sur le marché du travail, plus de la moitié vivent avec un revenu inférieur à 15 000 dollars par an.

Dans un tiers des cas, les parents d’enfants handicapés ayant besoin d’une aide spécialisée ont également besoin d’aide. 70 % des parents d’enfants sévèrement ou très sévèrement handicapés ne reçoivent pas toute l’aide dont ils ont besoin et ce pour diverses raisons. Pour sept parents sur dix, le coût est la raison principale, ensuite l’aide de la famille ou des amis ne peut être envisagée, les services et programmes spéciaux ne sont pas disponibles au niveau local, ou bien ils ne savent tout simplement pas où s’adresser pour obtenir cette aide.
D’un point de vue financier, les familles d’enfants handicapés vivent avec seulement 88 % du revenu des ménages avec des enfants non handicapés. De plus, un quart des ménages vivant avec un enfant handicapé vit avec un revenu de moins de 30 000 dollars par an, ce qui représente 10.5 % des familles au Québec vivant avec un enfant handicapé.

Au Québec, presque 100 000 adultes handicapés ont encore besoin d’appareils spécialisés. Pour ceux-ci, la première raison pour laquelle ils n’ont pas l’équipement médical adéquat est leur prix trop élevé et le fait que bien souvent l’achat d’un tel matériel n’est pas couvert par l’assurance. Il reste encore des gens qui ne savent pas comment ni où obtenir l’équipement qui leur faciliterait la vie.
Au Québec, 4 % des personnes handicapées (adultes et enfants) utilisent une aide technique telle que des fauteuils roulants et des appareils auditifs. Chez les personnes âgées de 65 ans et plus, une personne sur cinq y a recours. 3 % des handicapés qui ont besoin d’aménagements spéciaux à l’intérieur de leur domicile ne les ont pas.

Clientèles… Statistiques

Chiffre pour la ville de Coaticook

Population avec incapacité selon l’âge et le sexe, municipalité de Coaticook, 2006
Groupes d’âge

Hommes

Femmes

Total      

0 à 4 ans

5

5

*

10

5 à 14 ans

30

15

45

15 à 24 ans

15

20

35

25 à 44 ans

85

85

170

45 à 64 ans

95

95

190

65 à 74 ans

75

85

160

75 ans et plus

135

225

360

Total

440

530

970

Traitement : Office des personnes handicapées du Québec 2009
* Le taux utilisé pour calculer cette estimation a un coefficient de variation entre 15 % et 25 %; interpréter avec prudence.
Sources : Compendium sur l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Institut de la statistique du Québec Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Statistique Canada
Recensement de la population de 2006, Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec
Traitement : Office des personnes handicapées du Québec 2010

Population totale selon la municipalité de Coaticook, 2006

Total

9 200

 

 

 

Enfants de moins de 15 ans avec incapacité selon le type d’incapacité déclaré, municipalité de Coaticook, 2006 Total 
Retard de développement (0 à 4 ans)

5

Problème de santé chronique (0 à 4 ans)

5

Audition (5 à 14 ans)

5

Vision (5 à 14 ans)

5

Parole (5 à 14 ans)

20

Mobilité (5 à 14 ans)

5

Agilité (5 à 14 ans)

10

Apprentissage (5 à 14 ans)

35

Déficience intellectuelle (5 à 14 ans)

20

Psychologique (5 à 14 ans)

15

Problème de santé chronique (5 à 14 ans)

30

Inconnu (moins de 15 ans)   

  dnd  

*
Personnes de 15 ans et plus avec incapacité selon le type d’incapacité déclaré et l’âge, municipalité de Coaticook, 2006

15 à 64 ans

65 ans    et plus

Total

Audition

75

190

265

Vision

60

115

175

Parole

55

45

100

Mobilité

260

410

670

Agilité

250

395

645

Douleur

270

320

590

Apprentissage

80

55

135

Mémoire

40

50

90

Déficience intellectuelle

dnd

dnd

35

Psychologique

75

30

*

105

Inconnu

15

10

*

25

N.B. Une personne peut présenter plus d’un type d’incapacité.

dnd Donnée non disponible.

*

Le taux utilisé pour calculer cette estimation a un coefficient de variation entre 15 % et 25 %; interpréter avec prudence.

Sources :

Compendium sur l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Institut de la statistique du Québec Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Statistique Canada

Recensement de la population de 2006, Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec

Traitement : Office des personnes handicapées du Québec 2010

Enfants de moins de 15 ans avec incapacité selon la gravité de l’incapacité, municipalité de Coaticook, 2006

Total      

Légère à modérée

30

Grave à très grave

25

Total

55

Sources : Compendium sur l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Institut de la statistique du Québec Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Statistique Canada
Recensement de la population de 2006, Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec
Traitement : Office des personnes handicapées du Québec 2010

 

Personnes de 15 ans et plus avec incapacité selon la gravité de l’incapacité et l’âge, municipalité de Coaticook, 2006

15 à 64 ans

65 ans    et plus   

Total      

Légère

130

170

300

Modérée

105

125

230

Grave

115

135

250

Très grave

45

90

135

Total

395

520

915

Sources : Compendium sur l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Institut de la statistique du Québec Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, Statistique Canada
Recensement de la population de 2006, Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec
Traitement : Office des personnes handicapées du Québec 2010
1.

Ces estimations incluent les membres des collectivités autochtones et les personnes vivant dans les résidences pour personnes âgées (logements collectifs non institutionnels). Elles sont présentées selon les limites et les noms en vigueur en décembre 2007.

Les calculs sont réalisés à partir des données du Recensement de la population de 2006 et les taux de prévalence de l’incapacité de l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités 2006, tout en respectant la répartition populationnelle (âge, sexe) du territoire calculé. Les résultats ont été arrondis vers le haut, au multiple de 5 le plus près.

Constat

En 2006, le Québec comptait plus de 750 000 personnes handicapées, soit 10 % de la population totale. Cette statistique est tirée de la Politique gouvernementale pour accroître la participation sociale des personnes handicapées (juin 2009), source l’Office des personnes handicapées du Québec .

  • un canadien sur huit vits avec une incapacité physique ou cognitive,
  • notre population vieillit et cette proportion ne cesse d’augmenter.

Les personnes handicapées soulignent l’importance de leur famille dans leur vie. L’aide pour les activités quotidiennes provient le plus souvent des membres de leur famille qui vivent avec eux (63 %), de ceux qui ne vivent pas avec eux, de leurs amis ou voisins et à 22 % d’organismes ou d’agences. Plus les personnes handicapées vieillissent et plus l’aide provient de la famille extérieure. Le rôle de la famille prend de plus en plus d’importance à mesure que la gravité des incapacités augmente. 70 % des gens qui souffrent d’un handicap sévère se font aider par leur famille. En 2001, un peu plus de 771 000 personnes handicapées ne recevaient pas l’aide dont ils avaient besoin.
Au Québec, la moitié de la population adulte vivant avec une incapacité a besoin d’aide pour ses activités quotidiennes. Les besoins non comblés sont particulièrement importants chez les personnes de 15 à 64 ans et surviennent plus souvent au sein des ménages pauvres ou très pauvres.

Au Québec, par contre, 56 % des personnes handicapées sont inactives. De celles qui sont sur le marché du travail, plus de la moitié vivent avec un revenu inférieur à 15 000 dollars par an.

Dans un tiers des cas, les parents d’enfants handicapés ayant besoin d’une aide spécialisée ont également besoin d’aide. 70 % des parents d’enfants sévèrement ou très sévèrement handicapés ne reçoivent pas toute l’aide dont ils ont besoin et ce pour diverses raisons. Pour sept parents sur dix, le coût est la raison principale, ensuite l’aide de la famille ou des amis ne peut être envisagée, les services et programmes spéciaux ne sont pas disponibles au niveau local, ou bien ils ne savent tout simplement pas où s’adresser pour obtenir cette aide.
D’un point de vue financier, les familles d’enfants handicapés vivent avec seulement 88 % du revenu des ménages avec des enfants non handicapés. De plus, un quart des ménages vivant avec un enfant handicapé vit avec un revenu de moins de 30 000 dollars par an, ce qui représente 10.5 % des familles au Québec vivant avec un enfant handicapé.

Au Québec, presque 100 000 adultes handicapés ont encore besoin d’appareils spécialisés. Pour ceux-ci, la première raison pour laquelle ils n’ont pas l’équipement médical adéquat est leur prix trop élevé et le fait que bien souvent l’achat d’un tel matériel n’est pas couvert par l’assurance. Il reste encore des gens qui ne savent pas comment ni où obtenir l’équipement qui leur faciliterait la vie.

Au Québec, 4 % des personnes handicapées (adultes et enfants) utilisent une aide technique telle que des fauteuils roulants et des appareils auditifs. Chez les personnes âgées de 65 ans et plus, une personne sur cinq y a recours. 3 % des handicapés qui ont besoin d’aménagements spéciaux à l’intérieur de leur domicile ne les ont pas.